Le spécialiste du nautisme
Le spécialiste du nautisme
News

Beaux résultats des Suisses sur la Rolex Fastnet Race

La Roesti Sailing Team, Alan Roura et Justine Mettraux ont tous terminé sur le podium de la course mythique.

Trois jours après avoir quitté Cowes, sur l’Île de Wight au Royaume-Uni, Banque du Léman a franchi la ligne d’arrivée pour s’offrir une deuxième place très disputée parmi les Class40. Pour participer à cette Rolex Fastnet Race, la Roesti Sailing Team de Valentin Gautier et Simon Koster s’était allié à Alan Roura et Alan Pennanec’h. 

«Ça s'est très bien passé en mer, avec un super sentiment dans l’équipe, explique Valentin Gautier sur le site de la Roesti Sailing Team. C’était génial de pouvoir partager cette expérience avec Alan Roura, notre pote qu’on avait l’habitude d’affronter mais avec lequel on avait jamais réussi à naviguer, mais également avec Alan Pennanec’h, qui a conçu nos voiles et qui a été très précieux pour nous faire progresser dans l’utilisation de voiles et régler quelques détails importants. C’était très enrichissant de naviguer avec d’autres personnes, et cerise sur le gâteau, on a bien rigolé en mer !»

Une belle bourde et une remontada

Toute la course n’a cependant pas été dominée par des moments de rigolade pour l’équipage de Banque du Léman, entre erreur tactique et conditions de navigation parfois difficiles. «Il faut dire qu’on a quand même fait une belle bourde tactique à mi-course en tirant sur l’ouest ce qui nous a fait beaucoup reculer au classement, reconnaît Valentin Gautier. Mais on est restés concentrés jusqu’au bout. On est vraiment ravis de la «remontada» qu’on a effectuée et de ce résultat sur une course aussi mythique que la Rolex Fastnet Race.» C’est Palanad 3 de Antoine Magré qui s’est offert la première place en Class40 au terme d’un final très serré puisque les six premiers ont franchi la ligne d’arrivée en l’espace d’une heure seulement. 

Justine Mettraux rate la deuxième place de peu

Du côté des IMOCA, Charlie Dalin et Paul Meilhat se sont imposés à bord d’Apivia après seulement 2 jours 17 heures et 2 minutes de course. Les skippers français ont été suivis par Charal, barré par Jérémie Beyou et Christopher Pratt, qui a remporté la deuxième place. Et quelques mètres derrière seulement se trouvait 11th Hour, avec à sa barre Simon Fisher et Justine Mettraux. Il s’en est donc fallu de très peu pour que la Suissesse et son coéquipier ne se hissent à la deuxième place du podium des IMOCA.«Il y a beaucoup de joie à l’intérieur du bateau, a reconnu Justine Mettraux, interrogée peu après son arrivée par «Ouest France». On est super content du résultat final, et de la gestion de cette course. On a bien mené le bateau, avec Simon (Fischer), on est super heureux.» La Suissesse est très fière de cette troisième place et dit n’avoir aucun regret, même si elle est consciente que la deuxième place était prenable. «Pour nous, faire un podium sur notre première course en double, c’est déjà un super résultat.»  

Une belle réussite pour les skippers suisses qui prouvent qu’ils ont plus que jamais leur place dans le monde de la course au large. 

Offre spéciale

Une carte Bluechart G3 offerte à l'achat d'une montre Garmin Quatix 6

Lire la suite
Vidéo

Loïck Peyron explique le rôle de l'équipage à bord d'un TF35

Lire la suite
News

Deux Neuchâtelois participent à la Transquadra

Lire la suite